vue de la Tucolle

 

Identification des besoins

 Le projet de création d’un service de visite médiatisée s’inscrit dans les besoins recensés, par le département du GERS.

 En 2019, 236 situations familiales ont été accompagnées par le département du GERS, dont 77 situations pour les Maisons Sociales de Proximité de FLEURANCE (37) et de CONDOM (40).

 Un peu moins de la moitié des rencontres parents-enfants, en présence d’un tiers, ordonnées par un juge des enfants, sont assurées par les équipes de travailleurs sociaux du service d’Aide Sociale à l’Enfance. L’autre partie est assurée par l’équipe du Point rencontre, géré par la Maison Départementale Enfance Famille, le Service de Médiation Parents/Enfants, géré par l’association Louise de MARILLAC, ou encore, sont déléguées à des techniciennes en intervention sociale et familiale (54%).

 Le service de visites médiatisées du Centre CANTOLOUP LAVALLEE propose de répondre aux besoins des secteurs géographiques des Maisons Sociales de Proximité de FLEURANCE et CONDOM, pour un volume de 30 situations familiales.

 

  Les catégories de bénéficiaires

  La prestation de visite médiatisée s’adresse à des parents et des enfants, de 0 à 18 ans séparés et dont une décision du juge des enfants suspend le droit d’hébergement, mais organise un droit de visite en présence d’un tiers. Ce droit de visite peut rassembler, l’un ou les deux parents, mais aussi, les enfants d’une même fratrie, qui ne vivent pas ensemble, habituellement.

  Les enfants peuvent être hébergés :

 -          Chez l’un de leur parent,

 -          Chez un tiers digne de confiance,

 -          Dans une famille d’accueil ou un internat éducatif.

 

   Le projet de service et le partenariat

 

 Le projet de service de visites médiatisées s’inscrit dans la continuité et l’évolution du service d’Accueil Parents-Enfants. Il est un outil supplémentaire des prestations rendues par la maison d’enfants à caractère social CANTOLOUP LAVALLEE. Ces prestations sont complémentaires aux missions assurées par l’Accueil Parents-Enfants et poursuivent deux objectifs principaux :

 

ü  Accompagner les parents dans l’exercice de leur rôle et fonction, auprès de leurs enfants et dans un contexte sécurisant ;

 

ü  Evaluer la nature du lien familial, le créer, le restaurer et le préserver.

 

Les valeurs du service

 Un accompagnement au soutien à la parentalité qui vise un ensemble d’actions concourant à accompagner les parents dans l’exercice de leur fonction parentale. Par définition : « la parentalité est un processus psychique évolutif et un codage social faisant accéder un homme et/ou une femme à un ensemble de fonctions parentales » qui sont des savoirs être et savoirs faire qui se déclinent au fil du développement de l’enfant et de ses besoins.

 De fait, le service de visites médiatisées est un espace de rencontre où la parentalité est mise en jeu, dans ses dimensions psychiques et émotionnelles.

 Rassurer, valoriser et étayer constitueront les enjeux de l’intervention, qui favorisent une approche participative, reposant sur le respect des personnes et l’émergence de capacités parentales.

  

Une médiatisation qui n’interfère pas sur les valeurs familiales, mais s’appuie sur les potentialités du parent, dans l’exercice de sa fonction parentale et dans la place qu’il peut occuper, dans l’intérêt de l’enfant.

 Dès lors, l’action s’appuie sur le postulat que « les familles ont les compétences nécessaires pour effectuer les changements dont elles ont besoin, à condition qu’on leur laisse expérimenter leurs auto-solutions et qu’on active le processus qui les y autorise. » 

 En ce sens, une approche positive est privilégiée dans le soutien à la parentalité qui est fondée sur la volonté d’émergence des compétences du parent, dans la relation à son enfant.

 Ce soutien dépasse la notion juridique d’autorité parentale, pour désigner de façon plus large, l’accompagnement au soutien à la fonction parentale.

 

Les attendus des prestations

  Les prestations du service poursuivent plusieurs objectifs :

 ü  Sécuriser la relation parents-enfants dans le contexte d’une prescription de l’autorité judicaire. La situation qui amène un magistrat à prendre une décision, de mise en place de visite médiatisée, entre un parent et son enfant, et en présence d’un tiers, ne doit pas être considérée comme banale. Quels que soient la nature et le degré du risque, ils sont les points de départ de l’organisation de la rencontre et des objectifs du travail socio-éducatif. La sécurité recherchée est matérielle, physique et affective.

 ü    Soutenir la construction ou la reconstruction du lien parent-enfant. La rencontre ne répond pas seulement à une obligation réglementaire ou à un point de vue, et un a priori, de ce que devrait être une relation parent-enfant. L’accompagnement socio-éducatif va rechercher l’autonomie des personnes, dans la manière dont s’établit où se rétablit leur relation et/ou la construction de leur lien.

  ü  Favoriser l’émergence et le développement de compétences parentales dans un espace de ressources et de soutien. Au-delà, de l’accompagnement à la construction d’un lien parent-enfant, ce sont des compétences parentales plus globales qu’il faut faire émerger, ou développer. De l’expérimentation de la relation dans un lieu sécurisé par la présence d’un accompagnateur socio-éducatif, on peut espérer un nouveau positionnement parental et un investissement de cette fonction.

   ü  Accompagner les enfants à comprendre les difficultés de leurs parents et à « faire avec ». Idéaliser ses parents est une étape importante de la construction d’une personne. Les voir  tels qu’ils sont, dans leurs limites et leurs potentialités, en est une autre, tout aussi importante. La relation parents-enfants qui s’établit dans le contexte des visites médiatisées, peut générer une vision idéalisée ou dégradée de son parent pour l’enfant, de l’enfant pour son parent. La rencontre doit permettre une relation la moins artificielle possible.

  ü  Mettre en place une observation qui permette l’évaluation de la qualité du lien et de la relation. Cette action apporte une aide à la décision du magistrat, concernant le droit de visite et son évolution.

  Trois formes d’action

 Toute séance de visite médiatisée commence par un entretien, avec le parent et l’enfant et se termine par une évaluation du contenu de la visite.

  ü  Mise en place d’un accompagnement de la relation dans le contexte d’une mesure prescrite par un magistrat. Les visites médiatisées peuvent avoir une durée variable, d’une demi-heure à une demi-journée. La possibilité de restreindre le temps imparti à la visite, reste toujours possible, si la situation le nécessite. La présence d’un tiers peut être plus ou moins contraignante ou interactive au cours de la visite.

 ü  Assurer un accompagnement du parent dans la relation à son enfant. Des informations préalables sur la situation familiale et le contexte des visites médiatisées sont nécessaires à la définition d’objectifs et du choix des supports facilitant la relation : jeux, cuisine, promenade, médiation… Une visite médiatisée commence toujours par un moment de préparation et finit par un moment d’évaluation, auquel il est toujours recherché la participation des parents.

 ü  Observer activement la qualité de la relation et rendre compte. Le référentiel d’observation des compétences sociales des usagers, élaboré et expérimenté par l’Accueil Parents-Enfants, est le support de l’observation. Le rapport qui est transmis au service d’Aide Sociale à l’Enfance présente l’évolution de la relation parent-enfant, met en évidence les forces, les faiblesses, les points qu’il reste à travailler des deux parties et expose des préconisations. Le contenu de ce rapport est présenté à la famille.

 Le cadre de l’intervention s’appuie sur les attendus d’une ordonnance du juge des enfants, qui précisent le contexte de l’exercice du droit de visite en présence d’un tiers.

Le service d’Aide Sociale à l’Enfance notifie, au Centre CANTOLOUP LAVALLEE, la mise en œuvre des visites médiatisées.

En amont, comme en aval de la mise en place des visites, un partenariat étroit est établi entre le Service d’Aide Sociale à l’Enfance et le Service des Visites Médiatisées. Celui-ci est saisi par un dossier de demande de visite médiatisée qui informe sur le contexte familial et qui précise les attendus de la prestation. Il permet d’élaborer un contrat d’accompagnement.

L’évaluation de la qualité de la relation parent/enfant est permanente. Les rapports d’étape informent le Service d’Aide Sociale à l’Enfance du déroulement des visites et de l’évolution de la relation parent-enfant. Un rapport annuel ou final retrace l’évolution de la situation familiale et émet des préconisations.

Des notes d’information et d’incident sont rédigées, durant la période de visite médiatisée, si le contexte le nécessite

   La capacité prévue et le mode de délivrance des prestations

 La capacité

 Le service est organisé pour encadrer une moyenne de 15 situations pour chacun des secteurs de FLEURANCE et CONDOM.

  Les visites pourront être réalisées à FLEURANCE, à SAINT-CLAR ou à CONDOM. Leur organisation s’appuie sur la décision du magistrat.

  La fréquence peut être hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle et prendre plusieurs formes :

           ü  Des visites médiatisées, en présence d’un tiers, sur un temps limité d’une à deux heures ;

           ü  Des visites semi-médiatisées, avec un point sur le service, en amont et en aval, de la visite ;

          ü  Au domicile du parent, en la présence d’un intervenant et en accord avec le magistrat ;

           ü  Un accompagnement au droit de visite et d’hébergement au sein du domicile du parent dans la continuité d’un accompagnement du service d’Accueil Parents-Enfants.

  On estime l’activité du service à une trentaine de visites hebdomadaires pour environ 1410 visites/an.

 

 

 



 

 Les contacts :

Le cadre socio-éducatif : Mme BECHERRA

( 05 62 66 34 05

 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Les éducateurs : Mme TREMBLAY Marylin –

Madame ESPIAU Laure  

      ( -  07 60 83 46 56   -  07 60 8346 79)

Mail : vm.condom@cantoloup-lavallee.fr

 La psychologue : Mme Delphine DUCHAUD

 Mail : delphine.duchaud@cantoloup-lavallee.fr

 

      Sur CONDOM :

      24 rue Bazax 32 100 condom

 

     (  09.51.55.74.58   )